Bali : nouvelle menace d’éruption du volcan Agung

Située entre les îles de Java et de Lombok, l’île de Bali fait partie des plus petites îles de la Sonde. Elle abrite trois volcans en activité dont celui du Mont Agung qui commence à inquiéter depuis quelques jours. Depuis le mardi 21 novembre, le volcan gronde et crache de spectaculaires colonnes de fumée gris, s’élevant tout en haut dans le ciel. Bali a été placée en alerte maximale ce lundi, en raison d’une menace d’éruption imminente.

En plus des impressionnantes fumées qui polluent l’air, et atteignent plus de 3 000 mètres de hauteur, « des secousses permanentes sont ressenties » aux alentours du Mont Agung. Rappelons que la dernière fois que ce dernier  a explosé en 1963, il a provoqué la mort de 1 600 personnes. Le risque est ainsi élevé, de quoi alerter les autorités locales.

100 000 habitants doivent évacuer

Depuis que l’activité du volcan s’intensifie, 40 000 habitants ont déjà quitté leur domicile. Les premières fumées remontent à mardi et se poursuivent jusqu’à ce jour. Même s’ils sont nombreux à avoir fui, les autorités dénombrent près de 100 000 habitants en plus qui doivent évacuer les lieux. Soit, une mise en garde contre les risques d’éruption.

« Le niveau d’alerte pour le volcan a été porté au plus haut » explique un haut responsable du centre national de volcanologie de l’Indonésie. En principe, la zone d’exclusion autour du volcan est située à 75 kilomètres de la station touristique de Kuta, mais pour renforcer la sécurité, elle a été élargie à 10 kilomètres en plus. De fait, tous les habitants qui se trouvent dans cette zone sont aussi priés d’abandonner leur maison.

Un communiqué du bureau national de gestion de catastrophes indique que « les projections continues de cendres sont parfois accompagnées par des éruptions explosives et un faible grondement sonore ». En plus de cela, « les lueurs sont de plus en plus visibles la nuit. Ceci indique que les conditions d’une éruption plus forte imminente sont réunies », pouvait-on également lire dans le communiqué.

Fermeture de l’aéroport de Denpasar

L’aéroport international de Bali a été contraint d’annuler environ 445 vols qui étaient censés transporter plus de 59 000 passagers. « Il  ne doit pas y avoir de cendre sur la piste » avance le directeur général de l’aéroport Yanus Suorayogi en guise d’argument.

L’aéroport de l’île voisine de Lombok, lui aussi, a dû fermer ses portes le dimanche après-midi, car les vents poussaient les cendres vers l’est dans sa direction. Mais il a été rouvert dès le lendemain.

Les touristes déjà sur place devront ainsi attendre encore plusieurs jours avant de partir, dans le meilleur des cas.

2 AEROPORT DENPASAR

Pour rappel, il ne s’agit pas de la première alerte de l’année. En effet, le volcan du Mont Agung avait déjà grondé d’août à septembre, mais il s’est calmé fin Octobre. Ainsi, on a baissé l’alerte jusqu’à ce qu’il se mette de nouveau à gronder mardi. Notons que l’Indonésie possède plus de 120 volcans actifs, de par son emplacement sur la « ceinture du feu » du Pacifique.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Poursuivez votre lecture :

Laisser un commentaire

 

(facultatif)