Décontamination de la peinture d’une voiture : pourquoi, comment, combien ça coûte ?

Avoir sa propre voiture est pratique, car elle facilite nos déplacements. Toutefois, il est nécessaire de l’entretenir régulièrement pour qu’elle roule bien, mais aussi pour qu’elle soit esthétique. Dans cet article, nous allons voir un point souvent négligé dans l’entretien d’une voiture, la décontamination de la peinture.

Décontamination de la peinture d'une voiture

L’utilité de la décontamination de la peinture

Il faut savoir qu’une voiture sera contaminée tôt ou tard par de nombreux déchets qui peuvent être chimiques ou physiques. On peut citer entre autres la poussière issue de l’usage des freins, les excréments d’oiseaux ou même le sable.

Les pluies acides causent également des dégâts sur la peinture. Tous ces éléments vont entrer en contact avec la carrosserie et l’abîmer.

Quand on procède à un lavage, on a l’illusion qu’ils disparaissent étant donné qu’ils ne sont pas visibles à l’œil nu. Pourtant ces déchets vont s’entasser en s’incrustant directement dans la peinture de la voiture.

Pour connaître l’état de la peinture, le procédé est très simple : après le lavage, il suffit de passer le dos de sa main sur la carrosserie. Dès que le toucher est non lisse, on peut dire que des contaminations sont présentes sur la voiture.

Au fur et à mesure que le temps passe, la couleur va être altérée et la peinture va perdre de son éclat. C’est à partir de ce moment que l’on dit qu’il s’agit d’une vieille voiture. De plus, si les contaminants arrivent à traverser les couches protectrices de la peinture, ils vont entraîner des dommages sur la carrosserie et faire perdre de la valeur à la voiture.

La décontamination de la peinture a alors pour but de lui redonner une meilleure allure et d’éviter la dégradation de la voiture. L’aspect extérieur comme intérieur est important, comme l’entretien d’un véhicule où on prend le temps de choisir son huile moteur pour la vidange.

Comment procéder à une décontamination de la peinture ?

Tout d’abord, il faut préciser que la décontamination de la peinture d’une voiture doit être effectuée au moins deux fois par an. Si la voiture n’est utilisée qu’occasionnellement, la décontamination peut être faite une seule fois dans l’année. En effet quand elle sort peu, les risques d’exposition aux différents déchets sont moindres. Mais il est conseillé de toujours la décontaminer, surtout si elle reste dans un garage humide et peu aéré.

La décontamination peut très bien être faite soi-même, il suffit d’avoir le bon matériel, à savoir une barre d’argile et du lubrifiant. On commence par laver la voiture et à la laisser sécher. De cette manière, on se débarrasse déjà des impuretés qui peuvent s’enlever facilement.

Ensuite, on malaxe la barre d’argile dans les mains et on frotte l’ensemble de la carrosserie. C’est une procédure assez longue étant donné qu’on ne doit négliger aucune partie de la voiture. En effet, certaines zones peuvent avoir été contaminées, mais l’effet est encore minime. Il faut alors les traiter dans l’immédiat pour éviter que la contamination s’aggrave. Le frottage doit s’effectuer petit à petit et symétriquement dans toutes les directions pour ne rater aucune partie de la peinture.

On doit aussi appliquer du lubrifiant fréquemment pour faciliter le lissage. En effectuant un travail précis et méticuleux, les résultats de la décontamination seront plus efficaces.

Si on manque de temps ou si on n’est pas très doué pour les travaux manuels, la décontamination peut aussi être effectuée par des professionnels. On peut aller sur https://www.boutiquelecargo.com/ et obtenir des bons de réduction sur la décontamination de sa voiture.

Effectivement, faire appel à des spécialistes est un moyen d’entretenir sa voiture en toute sécurité. De plus, les produits qu’ils utilisent sont plus efficaces que la barre d’argile classique.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Poursuivez votre lecture :

Laisser un commentaire

 

(facultatif)