Ce qu’il faut savoir avant de devenir vegan

La mode du vegan fait fureur un peu partout dans l’Europe. On parle aujourd’hui de ce mode de vie exigeant qui exclut strictement tout produit d’origine animale. Cependant devenir vegan est une décision qu’il ne faut pas prendre à la légère. Elle mérite réflexion, car elle comporte des enjeux tant sur la santé physique que psychique de l’individu.

Le principe du veganisme

Etant donné que nous sommes naturellement carnivores, il n’est pas facile de céder à ce mode de vie du jour au lendemain. Il est en effet bon de rappeler que le veganisme repose sur le principe que les humains doivent vivre sans exploiter les animaux.

Ainsi, les véritables vegan ne portent ni vêtements, ni accessoires d’origine animale, en plus du régime alimentaire constitué de végétaux.

Les impératifs

Avant de sauter le pas, voici les choses importantes à savoir pour ne pas abandonner en cours de route.

Etre vegan dans la garde-robe

Il faut faire la différence entre vegan et végétarien. Ce sont deux choses à ne pas confondre. Le végétarisme se limite à l’alimentation tandis que le veganisme va bien au-delà de ce précepte.

Etre végan ne se passe pas seulement dans l’assiette, ça se passe aussi dans la garde-robe. Ainsi, il va falloir apprendre à dire non à toutes les choses impliquant de près ou de loin, une quelconque exploitation animale.

Plus de visite au zoo

Les visites au zoo sont totalement contre ce principe de vie. Bien sûr, ce serait insupportable de voir des animaux en cage, dans des enclos alors que leur place est dans la nature.

S’initier petit à petit

Passer de carnivore à végétarien demande beaucoup d’effort, à moins que vous le soyez déjà. Une méthode contraignante et radicale.

Faites connaissances avec les nouveaux aliments pour vous permettre de passer de lait, de miel, d’œufs… Vous n’allez pas réussir facilement, mais vous apprendrez avec le temps.

Attention aux pièges

Comme vous vivez dans une société de consommation où l’homme l’exploite toutes les ressources possibles, le veganisme aura du mal à trouver sa place.

Des tas de produits du commerce contiennent des protéines animales telles que les cacahuètes, les bonbons, le sucre, les petits pains industriels, le dentifrice, et même certains médicaments en gélules.

Les risques de l’apéro

L’apéro peut être un vrai poison pour le mode de vie vegan. Il se trouve que les industriels utilisent parfois de la colle de poisson dans les boissons alcoolisées. De quoi vous mettre en garde lorsque vous êtes invités chez des amis. Sinon, prenez toujours le temps de lire les ingrédients.

Un mode de vie onéreux

Ne croyez pas qu’en bannissant les viandes et poissons de votre alimentation, vous allez dépenser moins.

Au contraire, une exigence alimentaire de cette envergure implique un choix méticuleux. Puis, rappelons que les produits bios sont plus chers sur le marché.

 Eviter le sujet

Quand vous décidez d’adopter ce mode de vie, cela n’engage que vous. Evitez d’en faire un sujet avec des amis ou à table au risque de faire fuir votre entourage.

Faire le point sur les carences ?

En termes de carences alimentaires, détrompez-vous, les vegans n’en sont pas forcément victimes. L’essentiel, c’est d’avoir une alimentation équilibrée.

En ce qui concerne la vitamine B12 qui se trouve majoritairement dans les produits d’origine animale, misez sur la spiruline qui permet de faire le plein de vitamines !

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

 

(facultatif)