Elever des poules dans son jardin : astuces et conseils

Aujourd’hui, l’élevage de poules attire de plus en plus de citadins. Outre le fait que c’est un moyen de compléter votre revenu et réduire certaines charges, vous avez aussi l’avantage de manger des œufs frais toute l’année. Cependant, bien que la tache n’ait rien de compliquer, quelques principes de base et certaines préparations sont exigés pour un élevage réussi.

Il faut avoir un poulailler de qualité

Pour le bien-être de vos poules, vous devrez préparer un poulailler adapté, et sans oublier la mangeoire et l’abreuvoir. Sachez qu’élever des poules chez soi ne demande pas forcément un grand jardin : un poulailler de qualité et propre peut faire l’affaire. La taille de ce dernier dépend du nombre de poules que vous souhaitez élever.

elevage poules poulailler

Dans ce sens, l’idéal est de commencer par deux poules. Toutefois, le nombre risque de s’accroître rapidement donc ce serait parfait de prévoir un poulailler pour le nombre total que vous souhaitez élever.
Il est possible de trouver un poulailler en kit pas cher. Vous pouvez par exemple chercher dans un magasin spécialisé. On y propose en effet différents types avec des prix variables. Vous pourrez également trouver des modèles intéressants chez les jardineries. Sinon, Internet est aussi une autre alternative. Il existe aujourd’hui des sites spécialisés où vous pourrez trouver tout le matériel nécessaire pour la construction d’un poulailler.

Une bonne alimentation pour vos poules

Une alimentation riche et variée est garante de la qualité des œufs de vos poules. Dans le cas où vous les enfermez toute la journée, il faut investir dans des céréales, des graviers… Les mélanges déjà préparés peuvent également être une solution rapide et sans risques pour vos poules.

D’autre part, si le poulailler ne sert que maison pour la nuit et que vous laissez vos poules libres dans la journée, vous allez faire leur bonheur. En effet, les poules aiment bien les nourritures que peut lui offrir le jardin : des graines, des insectes, et surtout des racines. Veillez simplement à bien clôturer votre jardin, mais aussi votre potager si vous en avez un.

Qu’en est-il de l’hygiène ?

Le plus grand risque avec l’élevage de poules chez soi, ce sont les maladies infectieuses. Sachez en effet qu’une seule maladie pourrait causer la mort de l’ensemble de votre poulailler. Pour éviter que ça n’arrive, vous devez prendre des mesures de sécurité et de prévention.

Dans un premier temps, il faut nettoyer régulièrement l’ensemble des matériels de votre poulailler : mangeoires, abreuvoirs, pondoirs et le poulailler lui-même. Dans le cas où vous repérez une poule malade, il faut immédiatement la sortir du poulailler et désinfecter l’endroit. Pour le bien-être de vos poules, pensez également à leur donner fréquemment de l’eau fraiche. Cela permet d’éviter certaines maladies.

Les règlementations de l’élevage de poules

Pour élever des poules chez soi, aucune déclaration préalable n’est nécessaire à condition que le nombre de votre élevage ne dépasse pas le nombre de 50. Au-delà de cette limite, il ne s’agira plus d’une simple petite basse-cour, mais d’une exploitation agricole, donc soumise à une loi. D’un côté, la taille du poulailler ne devrait pas non plus dépasser les 20 m².

Par ailleurs, pensez également à votre entourage. Dans ce sens, faites en sorte que les odeurs ne gênent pas vos voisins pour éviter les risques de convocation d’avoir enfreint les règles de mitoyenneté. Évitez aussi que votre élevage ne soit la source de maladie dans votre quartier. Dans ce cadre, il faudra vous renseigner sur les dispositifs de surveillance et prévention contre la grippe aviaire.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Poursuivez votre lecture :

Laisser un commentaire

 

(facultatif)