Insect’Break : la première société d’insectes pour l’alimentation

Le développement actuel a conduit à plusieurs changements dans différents domaines, et l’alimentation de l’homme n’est pas en reste. Depuis quelques années, les insectes ont pris une place dans l’alimentation humaine. En effet, les consommateurs d’insectes dans le monde sont assez nombreux, même s’ils ne sont pas très médiatisés. Afin de répondre aux besoins de ces amateurs d’insectes, l’entreprise belge Insect’Break a ouvert ses portes. La principale activité de cette société est la commercialisation d’insectes destinés à l’alimentation.

Pourquoi opter pour les insectes ?

Beaucoup de gens se demandent pourquoi certaines personnes consomment des insectes malgré les différentes sortes de viandes qui inondent le marché. La raison de ce choix se trouve dans des prédictions de spécialistes, qui annoncent une pénurie probable de viande dans une cinquantaine d’années.

En effet, l’urbanisation, l’occidentalisation et l’enrichissement sont les principaux facteurs de l’augmentation de la consommation de viande dans le monde. Face à cette consommation croissante de viande et l’augmentation continue de la population mondiale, il faudrait augmenter la production alimentaire de 70 %, selon la FAO.

Ainsi, l’homme devra diversifier son alimentation afin de pallier cette pénurie de viande à venir. Il est vrai que cette décision soulève de nombreuses questions d’éthique, mais il semble que 2 milliards de personnes dans le monde ont déjà ajouté ces insectes dans leur alimentation, suivant les traditions gastronomiques ancestrales de leurs pays respectifs.

Les caractéristiques d’Insect’Break

b78renbiuaa5-tq

D’origine belge, l’entreprise Insect’Break a été fondée par le jeune Loic Roekhaut. Respectant la législation locale, cette société commercialise quatre espèces d’insectes qui jouissent d’une autorisation de l’Afsca (Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire). Ces quatre produits sont les vers de farine, les morios ou vers de farine géants, les criquets, et les grillons.

La vente mensuelle de l’entreprise est estimée entre 5 à 10 kilos de chaque espèce d’insectes. Ces insectes sont issus d’un élevage local règlementé afin de garantir une bonne qualité. En effet, ces insectes comestibles sont assez chers, et il faut débourser 5 à 20 euros pour obtenir une centaine de grammes.

Ces prix élevés sont dus à la difficulté de l’élevage, car Insect’Break reconstitue l’environnement naturel des insectes afin de conserver les particularités de ces derniers. Avant d’être conditionnés dans des sachets ou des récipients, les insectes passent par un processus de séchage et de congélation. L’insecte est vendu dans sa totalité, sauf dans le cas des criquets et des grillons.

En effet, les ailes et les pattes de ces derniers doivent être enlevées afin d’éviter d’éventuels risques d’étouffement. Ainsi, les amateurs d’insectes peuvent se procurer ces produits dans les rayons des magasins Carrefour du Hainaut.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Poursuivez votre lecture :

Laisser un commentaire

 

(facultatif)