8 plats parmi les plus répugnantes au monde

Vous voulez tenter une nouvelle expérience culinaire et goûter aux spécialités locales de tout bord ? Faites attention, car certaines spécialités ne sont pas forcément appétissantes. Elles peuvent même être dégoutantes et écœurantes.

Toutefois, si vous voulez expérimenter et déguster l’une de ces recettes de sorcière, pensez à emmener des anti-nauséeux et des tisanes digestives, car de nombre de ces plats peuvent perturber les âmes sensibles.

La soupe de chauve-souris

soupe de chauve souris

Spécialité culinaire de la République des Palaos, la soupe de chauve-souris est un plat traditionnel sur place. Si vous y passez du temps, vous devrez respecter la coutume, c’est-à-dire goûter à ce « délicieux » bouillon. C’est même un plat raffiné dans cette région où la population élève ce mammifère.

La recette est très simple, il suffit de capturer une chauve-souris bien fraîche. Ensuite, il faut l’ébouillanter et l’assaisonner avec des légumes et des aromates.

La cervelle de singe

cervelle de singe

Gourmandise asiatique, la cervelle de singe est un met traditionnel dans les pays situés entre la Chine et l’Indonésie. Faites attention tout de même, car les cellules cérébrales sont porteuses de maladies très graves comme le Creutzfeldt-Jakob.

Pour préparer ce plat, les cuisiniers utilisent la méthode ancienne : ils enivrent l’animal avec de l’alcool de riz. Une fois attaché, ils ouvrent le crâne et la cervelle est dégustée crue et tiède.

Le fœtus de canard

fœtus de canard

Aussi appelé « œuf avec des pattes », le fœtus de canard est une spécialité asiatique. Cet œuf de caille, de poule ou encore de cane est très apprécié au Cambodge, aux Philippines, au Vietnam et en Chine. Le plat est riche en protéine et ses vertus sont prétendument aphrodisiaques.

Pour le consommer, il faut ouvrir la coquille qui contient bien évidemment un fœtus de 18 jours. Le liquide qui entoure l’embryon est siroté à petites gorgées. Une fois vidé, l’œuf est pelé. Le caneton et le jaune exposés sont assaisonnés de sel, de piment et de vinaigre.

Le CasuMarzu

 Casu Marzu

Le CasuMarzu est un aliment originaire de Sardaigne. C’est une sorte de fromage pourri qui abrite une grande colonie de larves de mouche bien vivantes mesurant 8 mm. Ces asticots placés volontairement dans la pâte assurent la fermentation avancée du « plat ».

Lorsque vous coupez le fromage, les larves jaillissent et peuvent atteindre jusqu’à 15 cm de hauteur. En général, le CasuMarzu est consommé avec du pane carasau, du pain sarde mince et bien croquant, et un bon petit verre de Cannonau.

Le poisson-pénis

poisson pénis

Le poisson-pénis ou Urechis Unicinctus est une sorte de ver marin comestible qu’on trouve à plus de 100 mètres de profondeur. Il est très apprécié par les Coréens, les Japonais et le Chinois. Il possède une forme un peu particulière, tandis que sa couleur varie du rose claire au marron foncé.

Ce drôle de poisson est souvent cuisiné en ravioli ou tout simplement mangé cru. Son goût est assez proche de l’andouillette. Dans les restaurants, il est généralement servi bien cru en train de bouger dans votre assiette.

Les crackers de guêpes

crackers de guêpes

Les crackers de guêpes sont de parfaits apéritifs qui accompagnent le saké au Japon. Bien entendu, les guêpes sont déjà mortes. Pour les cuisiner, les chefs utilisent un appareil à crackers.

N’essayez surtout pas cette recette chez vous, car le dard peut être dangereux. Si vous passez au Japon, n’oubliez pas d’y goûter, la saveur est tout à fait authentique.

Les œufs de cent ans

œuf de cent an

Les œufs de cent ans sont conservés pendant plusieurs mois dans un mélange de l’argile, de chaux, de cendre, de sel et de feuilles de thé. Cette mixture favorise des réactions chimiques qui métamorphosent l’œuf de cane ou de caille.

Le blanc va brunir et va se transformer en une gelée noirâtre. Le jaune, par contre, vire au vert foncé. Cette mystérieuse préparation chinoise dégage une forte odeur de soufre et d’ammoniaque. Il faut avoir un estomac en béton pour consommer ce met qui se déguste avec une sauce au gingembre et à froid.

Les escamoles

les escamoles

Surnommées le « caviar d’insecte », les escamoles sont des œufs de Liometopum, des fourmis noires géantes très agressives. Pour les préparer, il faut les frire dans du beurre et des épices. Puis, elles sont enroulées dans une tortilla.

Ce plat atypique va vous changer des tacos et des fajitas, des plats renommés de la cuisine mexicaine. En tout cas, les Mexicains en raffolent. Si vous voulez goûter, rendez-vous à Chapultepec.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Poursuivez votre lecture :

Laisser un commentaire

 

(facultatif)