La carence en fer touche principalement les femmes

Le fer est un minéral indispensable pour le bon fonctionnement de l’organisme. Si une personne souffre d’un manque de fer, cette dernière présente une fatigue chronique, un manque d’énergie et de force musculaire. Découvrez dans cet article, tout ce qui peut être la cause de la carence en fer chez les femmes, et les solutions à adopter pour remédier à ce problème de santé.

Les causes de la carence en fer

anémie pendant la grossesse

Il existe plusieurs raisons qui peuvent être à l’origine de la carence en fer chez les femmes. Pendant la grossesse, le corps requiert plus de fer que d’habitude. Les femmes de 19 à 50 ans ont besoins de 18 mg/ jour. Si vous êtes enceinte à 19 ans ou plus, il vous faut 27 mg/jour. Les mères de 19 ans ou plus et qui allaitent requièrent environ 9 mg/jour.
Les menstruations peuvent aussi causer la carence en fer. « Environ 20 % des femmes nord-américaines ont un déficit en fer », selon le Dr William Ehman, professeur adjoint à la faculté de médecine de l’Université de la Colombie-Britannique et médecin de famille à Nanaimo. En effet, lorsqu’une femme présente des règles très abondantes, son médecin traitant lui recommande un moyen de planification de naissance approprié à son corps. Il conseille le stérilet ou encore les anovulants pour réduire les saignements menstruels.
Par ailleurs, « l’alimentation n’est pas le seul moyen qui peut combler ce besoin accru », explique également le Dr Nan Schuurmans, un obstétricien d’Edonton et coauteur du livre Healhy Beginnings. C’est pour cette raison que la plupart des médecins prescrivent à leurs patientes un supplément de fer durant toute la période de grossesse.
Sinon, la diététiste de Langley, Vesanto Melina explique que : « les végétariennes ou encore les végétaliennes présentent une incidence plus élevée de carence en fer par rapport aux personnes non végétariennes ». Pour combler cette insuffisance, les diététistes conseillent aux végétariens de consommer le maximum de fruits, de légumes, de noix, de céréales et de haricots.

Les aliments riches en fer

aliments riches en fer

Bien évidemment, les meilleures sources de fer sont : les viandes rouges, le foie, les abats, les poissons gras, les parties foncées du poulet, la dinde, le boudin noir et les fruits de mer. En ce qui concerne le fer d’origine végétale, vous en trouverez dans les légumes secs : lentilles, haricots blancs, mais aussi dans le tofu, les graines, les légumes vert foncé, les fruits séchés et les pommes de terre. À noter que le fer d’origine animale est mieux absorbé que celui qui est d’origine végétale.
Tout le monde le sait, le chocolat noir est une véritable source de fer. Privilégiez les paquets qui renferment au moins 70 % de cacao. Une portion de 30 grammes contient 20 % de votre apport quotidien recommandé en fer. Il contient également du magnésium et du cuivre. Si vous êtes amateurs de chocolat, n’hésitez pas à en consommer, mais avec modération !
La mélasse est une sorte d’édulcorant comestible et que de plus en plus de personnes apprécient. Plusieurs études ont démontré que la mélasse de couleur verte est un ingrédient puissant pour lutter contre les symptômes de l’anémie. Cependant, limitez votre consommation à une seule cuillère à café par jour, que vous pouvez mélanger avec votre tasse de thé ou de café le matin. Cette dose suffit amplement et contient 88 % de l’apport quotidien recommandé en fer.
Ainsi, pour rester toujours en pleine forme et en bonne santé, adoptez un régime sain, naturel et équilibré. Si vous présentez déjà une carence en fer, rien ne sert d’augmenter votre consommation et dose de fer habituel, car cela ne résoudra pas cette insuffisance. Consultez d’abord votre médecin traitant !

Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Poursuivez votre lecture :

Laisser un commentaire

 

(facultatif)