Comment soulager les douleurs sciatiques pendant la grossesse ?

La sciatique fait partie des petits maux bénins et courants de la grossesse. Elle se manifeste par un malaise au niveau des jambes et de la région fessière. La douleur infernale apparaît subitement et peut handicaper votre journée.

Retrouvez dans cet article quelques petites astuces qui pourraient vous aider à apaiser et même guérir les souffrances causées par la sciatique.

Les symptômes de la sciatique

symptômes de la sciatique

Le nerf sciatique est un nerf qui se situe au bas du dos et se prolonge dans la cuisse, le mollet jusqu’au niveau du pied. Il est pratiquement indolore. Pourtant, au moment de la grossesse, la douleur se ressent, car il y a une dysfonction lombaire ou une dysfonction du bassin.

De ce fait, le premier symptôme se manifeste par un léger pincement au niveau de la fesse. Cette douleur s’étend ensuite petit à petit dans la cuisse et peut gêner la femme concernée.

Cependant, chaque gestation est différente. Vous pouvez ressentir ce malaise lors de votre premier bébé, ensuite pas du tout alors que vous attendez votre deuxième enfant. Pour ne pas accentuer les tensions musculaires, évitez de porter des charges lourdes. Ne vous positionnez pas tout le temps en avant, car cela titille le nerf sciatique.

Faire des exercices d’étirement

Il existe des étirements spéciaux, capables de soulager la douleur. Il est strictement important de rester mobile et en mouvement. Changez fréquemment de position, c’est-à-dire ne restez pas assis ou debout trop longtemps.

Pour connaître ces mouvements, consultez avant tout un chiropraticien. Il vous aidera à déterminer les exercices adaptés à votre situation. Mais en attendant, voici deux activités de base que vous pouvez essayer chez vous en attendant.

Le premier exercice consiste à s’allonger sur le dos en pliant un genou, tandis que l’autre est appuyé au-dessus. Plaquez le bas de votre dos contre le sol lorsque vous expirez. Laissez votre dos reprendre sa position initiale une fois que vous inspirez.

Pour le second exercice, il faut vous mettre à quatre pattes par terre. Positionnez votre dos en rond en relâchant votre tête. Puis, abaissez petit à petit votre colonne vertébrale. Veillez à ce que votre tête reprenne sa position normale. Répétez ce mouvement 2 à 3 fois avant de vous reposer.

Consommer des petits repas complets

petits repas complets

La prise de poids exerce une grande pression sur la colonne vertébrale et accentue la douleur sciatique. Ainsi, évitez de trop manger. Buvez beaucoup d’eau afin de vous hydrater. Sachez en effet que l’hydratation est une chose importante, car elle permet de soulager le malaise des articulations et des disques intervertébraux.

L’apport en calcium est aussi fondamental, car ce nutriment maintient les os en bonne santé. À préciser qu’une femme enceinte doit consommer 1 200 mg de calcium par jour. N’hésitez pas à consommer du fromage, du yaourt, des œufs, du tofu, les céréales ou encore du lait.

L’oméga-3 est aussi un élément important qu’il ne faut surtout pas minimiser. Vous en trouverez dans le poisson, les graines de lin, le soja, les courges d’hiver, et sans oublier les choux de Bruxelles. Le mieux c’est de consommer de l’huile et du beurre à base d’oméga-3 avant de tomber enceinte. Enfin, l’apport en vitamine D doit être de 15 µg par jour. Vous trouverez ce nutriment dans certains légumes, mais surtout dans les compléments alimentaires.

Appliquer de la glace ou de la chaleur sur la partie concernée

douleurs sciatiques

L’application d’une source de chaleur dans le dos ou sur la fesse réduit en un rien de temps les tensions musculaires.

Utilisez une bouillotte, un sac de céréales chauffées ou prenez directement un bain mi-chaud mi-tiède. Pour ce faire, allongez-vous sur le lit et mettez l’accessoire sur la zone concernée pendant une vingtaine de minutes. Cette méthode est très efficace et procure un soulagement immédiat.

Pour terminer, procéder à un massage ou un exercice d’assouplissement des fesses et du dos. Vous pouvez aussi alterner les applications de chaud et de froid.

D’ailleurs, la natation est également une bonne alternative pour apaiser la douleur. Une fois dans l’eau, tous les muscles de votre corps se décontractent. À vous de déterminer la technique qui vous convient le mieux.

À quel moment doit-on consulter un médecin ?

Même si la douleur sciatique est un trouble courant chez les femmes enceintes, mieux vaut consulter un médecin afin de vérifier votre situation. Il pourra déterminer si votre malaise et dû uniquement à la grossesse ou à une autre cause comme une hernie discale, par exemple.

Le médecin vous conseillera les exercices ainsi que le régime adapté pour vous et votre bébé. Si votre cas est spécifique, il vous dirigera vers un kinésithérapeute ou un ostéopathe professionnel. Toutefois, l’application des anti-inflammatoires est contre-indiquée. Ces médicaments contiennent des substances toxiques et peuvent avoir des conséquences négatives sur le fœtus.

Quelques recommandations contre la sciatique

ceinture de grossesse

La douleur commence à se ressentir à partir du 4e ou 5e mois de grossesse. Pour prévenir ce malaise, adoptez une ceinture de grossesse. Cet accessoire vous aidera à mieux supporter le poids de votre ventre sans le gêner.

Évitez à tout prix de porter des chaussures à talons. Laissez-les au placard, vous aurez toujours l’occasion de les porter après l’accouchement.

Lorsque vous marchez, ne vous cambrez pas. Ne mettez pas trop votre ventre en avant, évitez également de le tenir. Cela permet d’esquiver les douleurs au niveau du dos.

Ne croisez jamais vos jambes quand vous vous asseyez sur une chaise. Utilisez un coussin d’allaitement pour soulager votre dos.

Surélevez un peu vos pieds quand vous vous allongez sur le lit. Pour cela, mettez un coussin dans votre dos ou au-dessous de vos jambes.

Enfin, ayez un plan de travail en hauteur lorsque vous cuisinez ou faites la vaisselle. Si besoin, montez sur un marchepied.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Poursuivez votre lecture :

Laisser un commentaire

 

(facultatif)