Les règles d’hygiène en cuisine de restaurant

L’un des pires cauchemars des clients a été une intoxication alimentaire après avoir mangé dans un restaurant ou dans un autre établissement. Le prix que vous payez pour ne pas prendre soin de l’hygiène et de la propreté de votre établissement d’accueil est très élevé. Pour éviter de tels «accidents» et montrer à vos invités les signes clairs que votre établissement est vraiment propre et bien rangé, il serait sage de prendre certaines mesures préventives. Lisez ci-dessous pour en savoir plus.

Tenir un restaurant de nos jours n’est pas une mince affaire. Afin d’éviter les contraventions, fidéliser sa clientèle et augmenter son chiffre d’affaires, il faut respecter à la lettre les règles d’hygiène en cuisine de restaurant.

Le respect des règles d’hygiène  d’un restaurant

Il existe de nombreuses règles d’hygiène à appliquer pour tenir  un restaurant qui dépendent beaucoup des denrées utilisées, de la manière dont elles sont travaillées et servies. Il devient très difficile de procéder à l’établissement d’une liste exhaustive des règles spécifiques à chaque restaurant. C’est pour cela que, depuis 2009, il est obligatoire, pour pouvoir ouvrir un restaurant, de suivre une formation qui va porter sur les règles d’hygiène de la restauration auprès d’un organisme agréé par l’administration. C’est au cours de cette formation qu’un restaurateur sera informé de tous les standards d’hygiène ainsi que des bases de la microbiologie des aliments, l’entretien du matériel et des locaux, les méthodes permettant de déterminer les risques sanitaires.

Les éléments indispensables à l’hygiène

cuisine

Il existe un certain nombre d’éléments indispensables de l’hygiène qui viennent du bon sens et que tout restaurateur doit respecter, à savoir :

  • Le restaurant doit obligatoirement mettre à la disposition de ses clients, non seulement de cabinets de toilette et de lave-main équipés de savon bactéricide et d’essuie-main à usage unique pour le personnel ;
  • Un vestiaire disponible pour que le personnel de cuisine puisse se changer sans accéder aux espaces de traitement des denrées ;
  • Un circuit sale doit être créé indépendamment du circuit propre ;
  • La cuisine doit être équipée d’une chambre froide ou d’un placard froid avec un thermomètre visible ;
  • Le personnel doit se laver régulièrement les mains et, sinon, utiliser des gants à usage unique pour limiter les risques de contamination ;
  • La cuisine ne doit pas être équipée de plans de travail en bois ou en carrelage (idéalement inox)
  • Le nettoyage doit être effectué tous les jours après chaque service.

Les règles de sécurité d’un restaurant

cuisine gastronomique

En plus de l’hygiène, un restaurant doit également assurer la sécurité à la fois du personnel mais aussi de ses clients. Pour cela, il doit respecter toutes les normes de sécurité et d’accessibilité des établissements recevant du public, les ERP. Il existe cependant quelques points spécifiques aux restaurants concernant la sécurité : celle des installations de cuisson notamment. Il est en effet indispensable que les installations au gaz et de tout autre matériel de cuisson restent en bon état et bien entretenus. En cas de contrôle, des installations défectueuses peuvent entrainer la fermeture temporaire de l’établissement.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Poursuivez votre lecture :

Laisser un commentaire

 

(facultatif)